Plus belle ma vie

Mes amis, mes amours, vous connaissez la suite!

jeudi 25 octobre 2007

Les toilettes des filles

Y'en a bien qui parlent de la manière dont il font pipi toute la journée. Il est donc normal  que j'aborde aujourd'hui le sujet des toilettes des filles. Mais bon je me dépêche hein, parce que là faut que je parte travailler.

Aujourd'hui, je ne vais pas vous parler des toilettes de tous les jours, celles que l'on a chez nous. Non, je vais vous parler des toilettes publiques. A mon sens on peut distinguer 3 groupes de toilettes publiques:

  • Les toilettes chez les amis
  • Les toilettes dans les lieux publics: bars, restaurants, ...
  • Les toilettes sur notre lieu de travail, école,...

Comment se comporter dans les différents cas?

Chez les amis

On estime en général que nos amis ont un sesn plus ou moins aigü de l'hygiène. Si ce n'est pas le cas, en général on est au courant avant. La plupart du temps, on utilise donc les toilettes comme s'il s'agissait des notres en s'extasiant parfois sur le PQ.

sudoku_papier_toilette

Ca c'est une idée qu'elle est bonne

Dans les bars, restaurants,...

Les toilettes étant souvent d'une propreté douteuse, on hésite. Et même si elles sont l'air propres, on hésite quand même. (On ne sait jamais, il s'agit peut être d'un leurre...) Les filles adoptent alors différents comportements. Je le détaille car mon Chéri a été très étonné d'apprendre cela.

  • Les filles qui se retiennent: Enfin quand c'est possible, bien sur. je fais partie de cette catégorie. (Il est inutile même d'imaginer que je puisse tourner la poignée desdites toilettes). Il faut bien sûr prendre ses précautions auparavant et éviter de boire pendant la soirée, ce qui est malheureusement inenvisageable.
  • Celles qui ne veulent pas de contact: Quand il faut y aller, il faut y aller. Cuvette levée ou pas, les toilettes peuvent être mixtes, on s'en fiche, parce qu'on ne s'asseoit pas dessus. Le tout est dans le jeu de jambes. Et au bout d'un certain nombres de passages de fille jenairienafutre, ça peut devenir assez crade (ah ouais, désolée si vous êtes en train de déjeuner)
  • Celles qui n'ont pas le choix: et qui ne sont pas capables de ne pas s'asseoir sur la lunette des toilettes. Le but du jeu étant alors de,mettre des petits bouts de papier toilettes sur la lunette, avant de s'asseoir. Ca prend du temps, et si il n'y a plus de papier, c'est mort.

Bien sûr, il y a des endroits où les toilettes sont plus intéressantes que le lieu où nous nous trouvons même. Ce fut le cas dans un restaurant où nous défilions les uns après les autres au petit coin, juste pour les voir s'animer: au moment où on tirait la chasse, une petite brosse sortait pour nettoyer la lunette qui tournait sur elle-même. Mais même sachant cela, je n'ai jamais pu faire partie de la 3ème catégorie.

A l'école, au travail

A moins de faire partie d'une entreprise de 1000 personnes qui partagent un seul toilette, vous savez que les femmes de ménage passent à heure fixe (et donc vous vous précipitez aux toilettes juste après leur passages) ou vous êtes en petit nombre restreint, et cela pose moins de problèmes que dans un bar.

A l'école, pour moi ce fut totalement inimaginable. Je n'ai ajmais vu l'ombre d'une femme de ménage. A mon travail, nous ne sommes que 20, il y a deux toilettes. 10 par personne, j'imagine que je peux les considérer comme les toilettes à moi. Sauf que visiblement tout le monde ne pense pas comme moi. Alors je tebnais à dire, juste avant de partir au dit boulot, que j'en ai marre d'avoir des toilettes dégoutantes même pas nettoyées sur la lunette du passage de l'ancien locataire des lieux. Zut, enfin, faites un effort. (Maintenant je vais dans les toilettes des garçons, je n'ai plus ce problème. J'espère juste que d'autres n'auront pas eu la même idée que moi)

Posté par miss_mary à 08:30 - Réflexions ( à deux balles) - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    Sache chouchou que fort peu de maladies s'attrapent en s'asseyant sur la cuvette, depuis que j'ai lu tous ces articles, je suis décomplexée du pipi dans les lieux publics à un point que tu n'imagine même pas

    Posté par Ashley, jeudi 25 octobre 2007 à 09:28
  • Moi je suis une flemmasse incapable de me retenir, et incapable de tenir sur les jambes sans poser mes fessiers
    Et ça tendrait à confirmer ce que dit Ashley, je n'ai jamais eu de déconvenues

    Posté par Fyfe, jeudi 25 octobre 2007 à 11:33
  • @ ashley: hm j'ai jamais dit que j'allais attrapper des maladies hein, juste que c"était peu ragoutant quand même.
    @ Fyfe, ok toi et ma copine Isa etes les deux specimens de cette espèce que j'ai rencontrés.

    Posté par Isabella, samedi 27 octobre 2007 à 14:23
  • Ben ouais c'est pas de ma faute, si je fais travailler mes muscles des cuisses je n'arrive pas à me détendre pour uriner... c'est embêtant quand même, mais ça explique pourquoi je hais les toilettes turcs (en plus d'avoir peur de m'en mettre plein les chaussures hi hi hi)

    Posté par Isa, lundi 29 octobre 2007 à 18:10
  • @ Isa: Non non non les toilettes turques on n'a pas peur de s'en mettre plein les chaussures (et les jambes accessoirement) : c'est une réalité, malheureusement.

    Posté par isabella, lundi 29 octobre 2007 à 22:18
  • Ben moi ds les toilettes turques, qd j'étais petite j'avais peur de tomber dedans...
    Maintenant je sais pas pk je n'aime pas y aller, je préfère me retenir...
    Et pr les toilettes "normales", je suis comme ma soeur, en dehors de chez moi je m'assois pas (à part chez des amis ke je connais bien ou la famille)...
    Ma mère m'a toujours dit que c'est la qu'on attrapait le plus de maladies... Alors j'écoute ma maman lol

    Posté par Naunaure, lundi 29 octobre 2007 à 22:25

Poster un commentaire