Plus belle ma vie

Mes amis, mes amours, vous connaissez la suite!

mercredi 30 janvier 2008

EDF - SNCF: même combat

Depuis que j’ai ma nouvelle chambre (oui, je ne vous en ai pas parlé, mais j’ai bougé tous les meubles de ma chambre, j’ai même mis un ciel de lit, on dirait une nouvelle chambre) , je refuse totalement d’aller ailleurs dans mon appartement. Parce qu’on dirait que j’ai une vraie chambre avec de la place et tout et tout.

Donc hier, vu que mon prof de danse country m’avait quelque peu fait souffrir (ok. Ok. C’est de ma faute, j’ai oublié de changé de chaussures : et vous avez déjà fait de la country en bottines à talons aiguilles de 8 cm vous ?) j’ai décidé en rentrant de monter dans ma chambre.

Ce qui pourrait paraître pour une punition à 10 ans est un vrai délice pour moi… J’ai donc décidé de faire ce que mes parents ont –presque – toujours refusé : manger dans mon lit.

Aussi je voulais me faire plaisir et me faire un trempé au lait (le trempé au lait, je ne sais pas si je vous en ai déjà parlé, c’est le repas des feignantes : un bol de lait et des gâteaux ou du pain trempé dedans. C’est très bon. Surtout avec des petits beurres.) Je me prépare un plateau sans plateau, c’est-à-dire, prendre tout dans mes deux mains :

  • Un bol

  • Une bouteille de lait

  • Deux paquets de gâteaux

  • Un cendrier

  • Les clopes et le briquet

  • Le portable

  • Une bouteille de jus de fruit

  • Un verre

  • Une petite douceur pour Lily (en l’occurrence une boîte de bouchées au thon)

Malgré mes talents d’équilibriste, je me suis bien entendu cassé la figure dans l’escalier qui mène à MA CHAMBRE. Et la boîte de bouchées au thon a retapissé mon mur. BLANC.

*¤* J’ai la poisse *¤*

Après avoir nettoyé mon mur, je me suis installée confortablement sur le matelas de clic clac posé à même le sol qui me sert de lit. J’ai mis en route l’enregistrement de Plus Belle La Vie (J’assume…) J’allais allumer ma cigarette quand un grand CLAC suivit d’un noir total m’indique qu’il n’y a plus d’électricité. Pas de panique, je n’y vois rien, je n’y vois guère, mais j’ai une botte magique : l’éclairage de mon mobile Sony Ericsson qui remplace réellement les lampes de poche.

Je tâtonne jusqu’au compteur, qui est toujours enclenché. J’ouvre doucement la porte de chez moi, il y a de la lumière dans le couleur. Ce n’est pas vrai, ça ne va pas recommencer !

*¤* J’ai la poisse *¤*

Donc, comme la dernière fois, recherche d’une facture EDF (je vais finir par enregistrer le numéro du dépannage dans mon portable moi)

«  Bienvenue chez EDF.

Si vous êtes en panne d’électricité tapez 1.

Si vous êtes le seul à être en panne, tapez 1.

Merci de vérifier que votre compteur est enclenché. Merci de patienter. »

«  EDF Service Dépannage bonsoir !

-          euh bonsoir, je vous appelle ben, je suis encore en panne hein (j’ai une super phrase pour la prochaine fois : je vous appelle car je m’éclaire à la bougie depuis une heure, elle est pas mal non ?), il faut que je vous donne mon numéro client ?

-          Non non attendez vous avez vérifié votre compteur ?

-          Oui, oui, j’ai l’habitude, j’ai même appuyé sur le petit bouton T et rien ne fonctionne, même pas le compteur de défilement

-          Effectivement vous avez l’habitude, faudrait penser à vous reconvertir en électricien ?

-          Ca dépend, EDF me paye ma formation ?

-          Bon, allez, c’est malheureux de dire cela, mais comme d’habitude je vous envoie un technicien.

-          Allez, à bientôt hein !! »

Puis je suis remontée sur mon lit. Et j’ai allumé des bougies. Heureusement j’avais un peu de musique dans mon portable. C’est fou ce qu’on a le temps de penser dans ces moments là. La flamme de la bougie me rappelle une vague histoire. Je vous la raconte ??? Non, non, j’en suis déjà à deux pages word, pour un article c’est beaucoup trop, sachant que tout ce que je viens de dire ne devais être que l’introduction de mon histoire (je vous toute ma reconnaissance à mes profs de français qui ont du, je pense, subir des trucs de ce genre pour mes disserts.). Alors mon histoire de bougie, ça sera pour demain. Promis.

Je passe quelques coups de fil pour m’occuper. Cela fait une heure que je suis dans le noir, j’allume ma Nintendo DS. Au moins j ’ai du temps pour l’entrainement cérébral du Dr Kawamachin. Batterie Faible.

*¤* J’ai la poisse *¤*

Chéri appelle. Me demande si je dors. Je réponds que non, que j’attends EDF. Il arrive (mon Chéri, pas le mec de EDF). Il trifouille deux trois trucs dans le compteur. Et la lumière fut.

« Je te jure je l’ai touché ce bouton là, comme toi hein

-          Oui, ma puce je sais

-          Non, mais je te jure hein

-          Oui, mais c’est bon je te crois

-          Non mais c’est pas juste pourquoi ça marche avec toi et pas avec moi ? »

*¤* J’ai vraiment la poisse *¤*

Posté par miss_mary à 14:03 - J'ai la poisse - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est pour ça que je t'ai pas rappelée hier soir, je me suis dit que fallait que tu gardes ta batterie pour t'éclairer...

    Posté par Ashley, mercredi 30 janvier 2008 à 14:29
  • LooL trop fort vraiment ton histoire!
    T'a vraiment la poisse hein

    Posté par Naunaure, mercredi 30 janvier 2008 à 21:26
  • Joue au loto, des fois c'est l'effet inverse...mdr

    Posté par Jb Aka Djaybee, mercredi 30 janvier 2008 à 22:59

Poster un commentaire