Plus belle ma vie

Mes amis, mes amours, vous connaissez la suite!

jeudi 24 juillet 2008

Toulouse

Je me souviens, c’était en l’an 2000 et j’avais 17 ans. C’était, mais je ne le savais pas encore, les dernières vacances que je passais avec mes parents, mon frère et ma sœur.

Mes parents avaient, comme à leur habitude, loué un gite dans une vieille ferme isolée. C’était d’ailleurs assez épique ! Lorsque nous étions arrivés, il y avait tout un tas de petites souris blanches qui se promenaient dans la cuisine, ces petites malignes avaient fait un trou derrière le réfrigérateur afin de se frayer un chemin.

Après que papa ait rebouché le trou, nous avions découvert d’autres bestioles comme un rat qui avait élu domicile dans la grange attenante, que nous n’avons jamais vu mais qui adorait se promener dans la cloison de la tête de lit en pleine nuit. Nous avions aussi découvert un nid de frelons dans le velux de cette chambre, et je crois bien que mes parents avaient appelé les pompiers.

Nous étions partis cette année là pour visiter les châteaux cathares. J’avais adoré me replonger dans cette période et je prenais un grand plaisir à imaginer dans ces vieux châteaux en ruines au sommet d’une colline comment avec vécu les templiers. J’étais aussi super triste car nous avions fait un tour de calèche et j’avais perdu une des boucles d’oreilles que ma grand-mère venait de m’offrir.

Cela dit, et malgré les visites que j’adorais, j’étais une jeune fille de 17 ans en vacances avec ses parents ! Aussi ils m’avaient proposé qu’Amaya, ma cousine du Pays Basque, vienne nous rejoindre pour passer la semaine avec nous. Je me souviens avoir pensé que j’aurais préféré que ce soit mon petit copain de l’époque, Ludovic, qui nous rejoigne, mais que c’était aussi bien de m’amuser avec ma cousine.

Elle venait du Pays Basque, aussi j’étais partie avec mes parents la chercher à la gare de Toulouse. Nous étions un peu en avance, nous nous sommes promenés dans le centre ville. Je n’ai pas trop de souvenirs de ma balade dans la ville rose. Nous cherchions un sandwich à grignoter, et nous étions tombés sur ces drôles de sandwich au pain très blanc. Nous étions surpris, mais moi j’adore le pain banc donc je me suis laissé tenter par un pain au chèvre. J’étais très étonnée de voir le commerçant le faire griller dans une machine bizarre et de me le donner. Un sandwich chaud, c’était très bizarre non ? Mais très bon aussi.

C’était mon premier panini.

Je ne suis jamais retourné à Toulouse. Ma sœur y habite depuis un mois avec Sébastien. Je suis triste parce que c’est loin et parce qu’ils me manquent. Heureusement, en septembre je m’envole à nouveau pour la ville rose. En avion, si si madame.

Posté par miss_mary à 12:58 - Tout sur moi - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Ahh oui mais c bizarre je n'ai aucun souvenir de ce gîte... :/

    Tu as oubliée de dire que tu prends l'avion le 11 Septembre... Oui c'est une folle ma soeur

    Mais trop happy qu'elle vienne nous voir dans notre petit nid d'amour

    Vivement

    Posté par Naunaure, jeudi 24 juillet 2008 à 13:10

Poster un commentaire