Plus belle ma vie

Mes amis, mes amours, vous connaissez la suite!

mardi 24 avril 2007

Quand la semaine commence comme ça...

Je n'ose imaginer comment elle va finir. Enfin, je me demande parfois ce qui se passe dans la tête des gens. Je vous plante le décor, Lundi matin, il est 10h15, je commence à travailler à 11h30, 1h15 de bus je suis donc -légèrement- en retard. Tout comme chouchou l'explique parfaitement dans son blog, je sors avec d'un coté mon sac à mains, de l'autre mon sac pour le travail, ma veste sur le bras et les cheveux pas coiffés. J'ouvre la porte d'entrée comme une furie, genre "je vais rater mon bus il passe à 17". Et là je vois un monsieur d'un certain âge, fonctionnaire de police d'après sa tenue, qui s'avance vers moi. Au loin je distingue deux autres de ses collègues.

"Non Mademoiselle vous ne pouvez pas passer par là"

D'ordinaire j'aurais fait la concierge, même si l'immeuble en a déjà une. Qui, quoi, qu'est-ce,comment? Mais là, j'allais rater mon bus. D'ailleurs, ils passent les bus?

"Non la ligne est détournée, il faut les prendre à l'arrêt d'avant"

Chouette, autant dire que je vais le rater. Je sors de l'immeuble par le petit chemin de derrière, tout caillouteux et je suis en talons aiguilles. Et je ne sais toujours pas ce qu'il se passe. En arrivant au croisement en bas de chez moi, je vois un policier dérouler une bande entre les feux pour que les voitures ne passent pas. Une bande du genre "Do not cross, scene crime", sauf qu'ici les bandes sont vachement moins belles qu'à la télé, y'a pas d'inscriptions et elles sont orange et blanches. Comme les plots de chantier. J'arrive à avoir un bus par je ne sais quel miracle, et celui ci nous annonce qu'il n'ira pas jusqu'au métro "car il y a une bombe".

Ben voyons, rien que cela. Une bombe, devant chez moi. Et en plus on ne nous a pas évacués. Pauvre France.

Tout compte fait, le fin mot de l'histoire viendra plus tard de mon chéri, qui lui a taillé une bavette avec les policiers. Quelqu'un a trouvé étrange que l'énorme contener vert qui se trouve devant le portail soit là sans bouger et cadenasser depuis 2 mois. Donc ils l'ont fait sauter. Logique. Sauf que ce n'était rien de plus qu'un contener pour le désalage des routes, oublié sans doute là avec sa pelle par les agents d'entretien.

Posté par miss_mary à 17:39 - J'ai la poisse - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    De: Sabynn le 24/04/07 18:41

    Cadenassé depuis 2 mois ? Prévoyants, les "terroristes". Ou très en retard sur leur planning

    Posté par emma, mercredi 9 mai 2007 à 00:27
  • De: Ashley chouchou ( Site internet ) le 24/04/07 14:37

    Je t'ai dit hier: quand il fait moins de 25°C, il peut geler à n'importe quel moment. Mais quand il fait plus de 25, impossible que ça gèle, donc le paquet devient IMMEDIATEMENT suspect. Logique non?
    Sinon rassure-toi, ça peut pas vraiment être pire, donc la semaine va aller en s'arrangeant, c'est obligé. Sinon tu fais un scandale

    Posté par emma, mercredi 9 mai 2007 à 00:27

Poster un commentaire